Last minute

Last minute,

Néon, couverture et chaussons, 2011
En collaboration avec Cecile Charroy, Merel Cremers, Xisco Duarte Barcelo
Avec le soutien de Paul Devautour et la Galerie Bazaar Compatible Program de Shanghai.
A voir //  http://w1d3cl183.1mm3d1at3.org/fr/bcp06.html

Étape transitoire, d'un pays à l'autre, d'une ville à l'autre, d'un lieu à l'autre.
Le stéréotype d'une maison qui symbolise cette nécessité d'un chez soi. Espace vital minimum, temporaire ou définitif qui caractérise notre présence quelque part. Un toit, un refuge, un lit qui nous inscrit à Shanghai. La petite maison s'habille de la même lumière que les monolithes urbains qui transpercent le ciel de la ville. Pied de nez face au gigantisme qui par son imposante présence fractionne de plus en plus l'espace  de vie. La maison chaleureuse qui s'impose comme modèle de "bien être" chez soi. L'illustration des dernières minutes d'un lieu de vie en voie d'extinction dans un Shanghai hyper-urbain en voie d'expansion.

Last Minute,

Moment of transmission, between countries, between cities, between places.
The stereotype of a house that symbolises that necessarity of a home. The minimum living space, temporary or final that characterises our presence somewhere. A roof, a refuge, a bed that registers us in Shanghai. The little house carries the same lights the urban monoliths that pierce the sky do. Moching the giants who's imposing presence only divides habitat into small fractions. The cosy house that presents itself to be the "home sweet home".
The illustration of the "last minutes" of a place facing extinction in a extremely urban Shanghai facing expansion.